La biobanque, l’infrastructure au service de la médecine personnalisée

biobanque

L’enjeu est de développer des thérapeutiques plus efficaces parce que mieux adaptées aux caractéristiques génétiques du malade et de sa maladie.

Pour proposer une médecine personnalisée, le CHU doit construire une infrastructure spécifique destinée à collecter et analyser les échantillons sanguins et tissulaires prélevés sur les patients. Tous ces échantillons étiquetés, conservés et libérés à des fins d’analyse ou de recherche, constituent la biobanque. L’étude des données permet de mieux comprendre les déterminants de nombreuses maladies et d’élaborer des traitements spécifiques à chaque patient.

Cette prise en charge, très ciblée, est déjà une réalité au CHU de Rennes. Il convient désormais d’accélérer son déploiement en constituant une biobanque d’envergure.
Cette infrastructure est essentielle pour participer à l’émergence d’une nouvelle génération de techniques diagnostiques et thérapeutiques.