Le Fonds Nominoë en bref

bloc opératoire 2

Avec le soutien des Bretons, le Fonds Nominoë finance le développement de nouvelles thérapeutiques à forte valeur ajoutée pour les patients. Utiles à de nombreuses pathologies (cancer, maladies dégénératives, maladies génétiques,…), ces projets permettent au CHU de Rennes d’offrir l’excellence médicale et le confort à ses patients. L’entourage fait, lui aussi, l’objet de projets spécifiques.

Le CHU en quelques chiffres

  • Près d’un demi-million de patients hospitalisés et/ou reçus en consultation chaque année.
  • 4200 naissances par an.
  • Avec 7500 salariés, le CHU est le premier employeur de la région.
  • 1158 médecins y travaillent (internes compris).
  • 1200 étudiants sont formés chaque année (médecins, infirmières, kinésithérapeutes...).
  • Un budget annuel de plus de 600 millions d’€.

Qui est Nominoë ?

Comte de Vannes et "Roi" des Bretons – 794 - 851
Au début du IXe siècle, Louis Le Débonnaire, fils de Charlemagne, donne à Nominoë les titres de "missus imperatoris", envoyé de l’empereur et de "Dux in Brittania", chef de Bretagne.
Sa tâche est alors d’administrer et d’apaiser le pays pour le compte de l’empire.
Mission que Nominoë accomplit avec finesse. Il rétablit la paix et permit la naissance d'une Bretagne unifiée.
Tout comme Nominoë, le CHU veut inciter les Bretons à s'unir pour permettre à l'hôpital de multiplier les projets innovants avec le souci constant de répondre aux besoins des patients et de leur famille.

Newsletter

 
[ Pour se désabonner ]